Litteramath

Les mathématiques par le récit

Accueil > Thématiques > Des bulles et des maths

Des bulles et des maths

samedi 1er janvier 2022, par MB

La bande dessinée est un autre moyen d’aborder les maths par le récit. Dans cet article, paru dans Tangente, Fabien Aoustin nous offre un petit tour d’horizon non exhaustif des liens entre le neuvième art et les mathématiques.

Il existe de nombreuses manières d’associer les mathématiques et la bande dessinée. Cet article en présente trois, en les étoffant de nombreux exemples.
On peut déjà considérer les albums dont les mathématiques sont l’objet. Plusieurs titres présentent ainsi des cours en bande dessinée. On pensera aussi aux albums s’inspirant de biographie ou mettant en dessins des passage d’histoire des mathématiques.
Les notions mathématiques peuvent également être un ressort de l’intrigue. C’est le cas, par exemple, dans La suite de Skolem, le diptyque de Jean-François Kierzkowski et Marek (Pirate(s), 2016 et 2017) ou le premier tome de la série des aventures du comte de Champignac (BeKa et Etien, Dupuis, 2019), tous deux vainqueurs du prix Tangente des lycéens.
L’article se termine par l’évocation des mathématiques dans l’organisation formelle du récit, avec des jeux, des mises en abîmes ou des contraintes de construction telles celles utilisées par l’Oubapo (Ouvroir de bande-dessinée potentiel).


Voir en ligne : La bulle en maths


La bulle en maths,
Fabien AOUSTIN
Tangente 203, 2021.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.