Litteramath

Les mathématiques par le récit

Accueil > Pour la classe > Recherches > La démonstration par le récit

La démonstration par le récit

mercredi 11 août 2021, par MB

L’étude des relations entre le récit et les apprentissages scientifiques est un domaine de recherche assez récent. Dans ce cadre, la thèse de Marianne Moulin étudie les apports du récit - en tant que mode de pensée, outil heuristique et structurant - dans une activité de résolution de problèmes en mathématiques.


Actuellement la pratique du récit en mathématiques s’utilise dans les activités de narration de recherche. La narration de recherche consiste à demander aux élèves de raconter leur démarche de résolution, leurs errements, leurs intuitions, leurs essais. Elle met l’accent sur la restitution de la démarche plus que sur le résultat obtenu. C’est une activité a postériori qui n’influe pas sur la résolution immédiate du problème. Ici, le propos est autre puisque la thèse s’intéresse à la coconstruction du récit et de la résolution du problème. Pour la chercheuse, « la construction d’un récit visant à répondre à la situation problématique peut être un élément déclencheur, producteur et structurant du raisonnement mathématique ». Elle montre ainsi que, sous certaines conditions, le récit aide au raisonnement et à la justification de la solution trouvée. Inscription du récit dans le milieu en résolution de problèmes de mathématiques.

Inscription du récit dans le milieu en résolution de problèmes de mathématiques : études des contraintes didactiques, des apports et des limites dans la construction de raisonnement.
Marianne MOULIN, Université Claude Bernard, thèse soutenue en 2014.


Voir en ligne : Inscription du récit dans le milieu en résolution de problèmes de mathématiques : études des contraintes didactiques, des apports et des limites dans la construction de raisonnement.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.