Litteramath

Les mathématiques par le récit

Accueil > Thématiques > Un portrait de Marc-Antoine Mathieu

Un portrait de Marc-Antoine Mathieu

mardi 11 janvier 2022, par MB

Dans cet article, paru dans la revue Tangente, Fabien Aoustin dresse un portrait de Marc-Antoine Mathieu, créateur du personnage Julius Corentin Acquefacques, prisonnier des rêves.

Auteur reconnu de bande dessinée, Marc-Antoine Mathieu s’est intéressé à l’abstraction sur le tard, bien après ses années d’école. La lecture d’ouvrages de vulgarisation scientifique lui permet de nourrir son imaginaire. L’article est l’occasion de revenir sur la carrière de l’auteur et sur ses principales oeuvres. Deux albums sont particulièrement imprégnés de ses lectures mathématico-philosophique : La 2,333e dimension (2004) et L’Hyperrêve (2020), respectivement cinquième et septième tome de la série Julius Corentin Acquefacques, prisonnier des rêves.
« La quête de savoir ne s’arrête pas aux simples faits scientifiques mais se dirige aussi vers la question du langage. Marc-Antoine Mathieu avoue une fascination pour le langage mathématique, "inventé par l’homme pour qu’il puisse découvrir des choses qu’il ne pouvait ni voir, ni même comprendre sans ce langage". Donner à voir l’invisible, pouvoir exprimer l’indicible, voilà qui émerveille l’auteur. »


Voir en ligne : Les univers plastiques de Marc-Antoine Mathieu


Les univers plastiques de Marc-Antoine Mathieu,
Fabien Aoustin,
Tangente 203, 2022.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.