Litteramath

Les mathématiques par le récit

Accueil > Thématiques > Les glanures d’Accromath

Les glanures d’Accromath

mercredi 22 septembre 2021, par MB

Les liens entre mathématiques et littérature sont nombreux. On en veut pour preuve les références aux mathématiques que l’on peut trouver dans les productions d’écrivains.


La rubrique "Glanures mathématico-littéraires" de la revue en ligne Accromath, tenue par Bernard R. Hodgson, présente ces pépites qui montrent les rapports qu’entretiennent cetains écrivains avec les mathématiques.

Glanures mathématico-littéraires, épisode I : L’âge du capitaine chez Gustave Flaubert (1821-1880) ; Raymond Queneau qui a réellement été mathématicien ; les souvenirs mathématiques de Marcel Pagnol.

Glanures mathématico-littéraires, épisode II : Marcel Pagnol (1895-1974) et les mathématiques de Jean de Florette ; les racines carrées chez Boris Vian (1920-1959) ; Jean Racine et François Villon.

Glanures mathématico-littéraires, épisode III : sur le thème des miroirs et kaleidoscopes. Lewis Carroll (1832-1898), André Gide (1869-1951) et Raymond Queneau.

Glanures mathématico-littéraires, épisode IV : sur le thème de l’humour. Lewis Carroll et Le don de la fondation Clarendon ; A, B et C ou l’élément humain en mathématiques et Géométrie des pensions de famille de Stephen Leacock (1869-1944) ; Raymond Queneau (1903-1976) et Les fondements de la littérature d’après David Hilbert ; les jeux de mot de Raymons Devos (1922- 2006) et du Québécois Bobino.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.