Litteramath

Les mathématiques par le récit

Accueil > Pour la classe > Activités > Le potentiel de la littérature en classe de mathématique

Le potentiel de la littérature en classe de mathématique

mercredi 10 novembre 2021, par MB

Dans son article, La littérature : un potentiel en classe de mathématique (Tangente Éducation, 2020), la chercheuse en didactique Marianne Moulin, s’interroge sur la possibilité d’utiliser des oeuvres littéraires dans l’enseignement des mathématiques. Plusieurs pistes sont explorées.

Dans un premier temps, l’auteure rappelle la place importante de la littérature destinée à la jeunesse au sein de l’école, aussi bien comme objet d’étude que comme médiateur culturel dont l’intention est "d’instruire en divertissant". Cette approche interdisciplinaire est aussi présente dans les programmes.
Quels sont alors les supports que l’on pourrait qualifier de "littérature mathématique" ? Plusieurs exemples sont présentés, partant des classiques ouvrages de Lewis Carroll ou des travaux de l’OuLiPo. Sont évoqués plusieurs genre de production littéraire touchant de près ou de loin les mathématiques allant des courts passages dans les oeuvres classiques, aux biographies romancées et autres récits historiques en passant par les histoires construites autour d’un concept mathématique.
Le récit, dont le rôle est, par ses implicites, de stimuler la curiosité des lecteurs, mobiliser des connaissances et inciter à la réflexion aurait alors toute sa place dans un enseignement de mathématiques.


Voir en ligne : La littérature : un potentiel en classe de mathématique


La littérature : un potentiel en classe de mathématique
Marianne MOULIN
Tangente Éducation 53, 2020

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.